Texte de Dr. Christopher Holmes

http://www.creativitequebec.ca/LinkedIn/Compass/Un_avantage_concurrentiel.htm

  

 

Avec l’avènement des technologies de la 3e plateforme, nous sommes entrés dans une nouvelle ère. La 1e plateforme était l’ère de l’ordinateur central (mainframe) et des terminaux, la 2e, l’ère des LAN/d’Internet et du client/serveur. Aujourd’hui, en 2014, nous passons à la 3e plateforme : l’ère du cloud computing, de la mobilité, du Big Data, des données analytiques et de l’entreprise sociale.

L’impact de ces technologies convergentes sur les entreprises sera colossal. D’une production ingénieuse, intelligente, assortie de processus décisionnels guidés à des offres personnalisées, instantanées, proposées directement au consommateur, tous les secteurs d’activité vivront une véritable révolution. La technologie leur permettra d’être plus efficaces, plus agiles, plus innovants et davantage axés sur le client. La 3e plateforme est également une force d’innovation : elle favorise l’émergence de nouveaux business models et la création d’opportunités pour de nouveaux concurrents, elle permet aux clients et aux consommateurs de s’impliquer de manière totalement différente.

 

DES APPLICATIONS SECTORIELLES

 

Grâce à des applications spécifiques à chaque industrie, accessibles via la 3e plateforme, bon nombre de ces changements sont possibles. Par exemple, le secteur de la production bénéficiera d’applications pour créer des chaînes de valeur en 3D orientées vers la demande, axées sur les données et exécutées numériquement. Les gouvernements utiliseront des applications de « ville intelligente » intégrant les villes pour mener à la réussite économique et satisfaire l’intérêt public.

 

Les distributeurs adopteront un modèle multicanal, avec une expérience client personnalisée mais cohérente, que les achats s’effectuent en magasin, en ligne ou via un appareil mobile. Le secteur de la santé passera à un modèle centré sur le consommateur visant à améliorer l’implication du client et les résultats pour le patient.

 

QUATRE ÉLÉMENTS

 

Toutes les applications permettant ces transitions seront prises en charge par les quatre technologies convergentes de la 3e plateforme, même si l’intérêt pour ces nouvelles technologies et leur adoption varient selon l’industrie.

 

Le cloud, par exemple, déjà bien établi dans le domaine de la distribution, suscite un intérêt croissant de la part des industriels. Après l’avoir d’abord utilisé pour réduire les coûts, ils tentent désormais de déterminer comment le cloud peut prendre en charge de nouveaux business models tels que l’amélioration de la collaboration de la chaîne d’approvisionnement.

 

La mobilité a été largement adoptée dans toutes les industries, les organisations cherchant à mobiliser les applications d’entreprise, à prendre en charge une connectivité plus importante et à améliorer leur efficacité opérationnelle. Les entreprises souhaitent également utiliser de nouveaux business models, assurant par exemple la visibilité de la chaîne d’approvisionnement dans les pays émergents.

 

Les secteurs de la banque et de la distribution privilégient l’utilisation du Big Data et des données analytiques, afin de vendre efficacement leurs produits grâce à une meilleure compréhension des comportements des consommateurs et à une personnalisation des offres de produits/services.

 

Enfin, dans le secteur du social, les organisations de services sont les premières à adopter les réseaux sociaux d’entreprise.

 

UN BOULEVERSEMENT

 

Selon IDC, l’ère de la 3e plateforme durera jusqu’à 2020 et sera à l’origine d’une grande partie de la hausse des dépenses en technologies d’entreprise pour cette période. Ce changement de pouvoir d’achat illustre la valeur économique qu’apportent ces technologies mais aussi la nécessité de les centrer sur les processus au sein des organisations.

 

Le défi auquel sont confrontées de nombreuses organisations réside dans la manière d’accéder aux compétences nécessaires pour mettre ce changement en œuvre. Comme pour toute nouvelle technologie, les organisations ne disposent pas d’une base de compétences établie, ce qui signifie qu’elles devront investir pour doter des collaborateurs déjà en place de nouvelles compétences et modifier la base de compétences dans les équipes informatiques.

 

Une chose est sûre : il est crucial de planifier la manière dont votre organisation utilisera les technologies de la 3e plateforme. Il existe déjà un fossé en termes de performance économique entre les entreprises qui ont commencé à innover en s’appuyant sur ces technologies et celles qui ne le font pas.

 

 

 

Pour voir Crawford del Prete expliquer la 3e plateforme: Cliquez ici